MAÏJA DISSEAU

 

Maître-Praticienne en Hypnose Humaniste

&

 Praticienne Spécialisée en

Thérapie Symbolique Avancée

diplômée de

l'Institut Français d'Hypnose Humaniste & Ericksonienne

Contact+212 6 64 36 36 36 -formulaire de contact

Horaires du Cabinet

Lundi-Mardi-Jeudi-Vendredi

de 9h à 19h00

Par respect

pour les autres patient(e)s 

je vous serai reconnaissante d'annuler vos rendez-vous

24h à l'avance.

Dans le cas contraire

la séance sera comptabilisée...

Merci

Vous avez installé un outil pour bloquer les publicités. Veuillez le désactiver pour que cette Web App puisse être correctement affichée et configurée.

Inscription à la Newsletter

Nos Cellules

Combien de fois je me suis posée la question au cours d’une séance de massage "si je pense au bien-être du massage au lieu de réfléchir à ma liste de courses, est-ce que mes cellules vont en profiter plus ? Est-ce que je vais en jouir plus ?"...oui! Tout autant que si je pense à la flamme qui brule les cellules de ma peau je vais ressentir plus de douleur. Et vous ? Vous pensez à vos cellules ?

Ce sont nos expériences de Vie qui sont l'outil d’apprentissage de nos cellules. C'est par la qualité de notre pensée, de nos sentiments et de nos émotions que des évènements physiques prennent place dans notre corps. Tout cela est très concret…le monde scientifique est en train de découvrir ce qu’il a passé des siècles à couvrir…la pensée, le sentiment et l'émotion sont les clés permettant l'altération de la charge bioélectrique dans la cellule. Houla! Maïja tu vas où la? Oui je sais, cela a l’air très compliqué mais lisez jusqu’au bout…si moi j’ai compris alors tout le monde le peut !

Nous sommes amenés à vivre sentiments et émotions au gré des expériences diverses et variées de la Vie. Pour bien comprendre comment chacune de ces expériences affecte notre corps au niveau cellulaire, il est nécessaire d'examiner le rapport entre la pensée et la cellule. L’eau…mon sujet de prédilection !!! La cellule humaine est en grande partie fluide. Ces fluides comportent diverses charges électriques, qu'on appelle aussi des "potentiels". Incroyable…quand je vous parle de vos merveilleux potentiels en faite c’est très concret !

Mais voilà ce que dit la Science aujourd'hui: « Une mince membrane de tissu poreux sépare les fluides de la cellule et ne permet qu'à certains d'entre eux de passer à un moment donné. C'est le mouvement des fluides entre les membranes, d'un côté à l'autre, qui suscite le potentiel électrique. C'est dans la distribution des fluides à l'intérieur des cellules que leur nature électrique devient évidente. Ainsi, chaque cellule peut être comparée à un générateur bioélectrique avec son circuit miniature, possédant des charges mesurables qui fluctuent selon les individus »...

...et tout d’un coup Fiat Lux, on comprend pourquoi le symbole de "l'idée" est l'ampoule électrique !!! Nous sommes de minutieux et lumineux réseaux électriques ambulants !!! Je parie que vous commencez à ressentir des picotements dans tout le corps…pas d’inquiétude, ce sont vos pensées qui se baladent de cellule en cellule. Alors…voilà le déroulement du système…nos expériences génèrent une émotion ou un sentiment, n’est-ce pas ? Une partie de ce sentiment représente la charge électrique de la pensée donc un changement dans la pensée produit un changement dans le pH (vous vous rappelez en classe de chimie ? Le potentiel hydrogène qui peut être basique, acide ou neutre) de la partie du cerveau qui y est associée. Ceci modifie ensuite le pH des fluides cellulaires dans certaines parties du corps, augmentant ou diminuant le potentiel électrique des fluides entre les membranes cellulaires. Cette relation merveilleusement dynamique gouverne la fréquence de vibration de la cellule.

Wow ! Sans s’en rendre compte on utilise ce principe fondamental à chaque fois que l’on émet des affirmations positives ! Et si on prenait vraiment conscience de ce processus physique est-ce qu’on pourrait donner plus de potentiel à notre pensée positive ? Tout comme on jouis plus d’un massage quand on se recentre sur l’acte ou qu’on crie encore plus de douleur quand on se recentre sur la brulure? Nous sommes vraiment des êtres extraordinaires…ce qui serait encore plus « magique » serait d’adopter une pensée neutre…

En effet la neutralité ne signifie pas nécessairement qu'on condamne, approuve ou sanctionne l'expérience dont on est témoins. Elle permet plutôt une redéfinition de ce que l'expérience nous fait ressentir. En redéfinissant la haine, la colère, le jugement, la jalousie, de même que l'amour, la compassion et le pardon, nous faisons revivre cette opportunité ancienne en nous d'aller de l'avant avec intention en tant qu'êtres investis pleinement en nous-mêmes.