MAÏJA DISSEAU

 

Constellations Familiales

***

Maître-Praticienne en Hypnose Humaniste

&

 Praticienne Spécialisée en

Thérapie Symbolique Avancée

diplômée de

l'Institut Français d'Hypnose Humaniste & Ericksonienne

Contact+212 6 64 36 36 36 -formulaire de contact

Horaires des Séances

Lundi & Mardi

de 10h à 19h00

Par respect

pour les autres patient(e)s 

je vous serai reconnaissante d'annuler vos rendez-vous

24h à l'avance.

Dans le cas contraire

la séance sera comptabilisée...

Merci

Vous avez installé un outil pour bloquer les publicités. Veuillez le désactiver pour que cette Web App puisse être correctement affichée et configurée.

Inscription à la Newsletter

CULPABILITÉ QUAND TU NOUS TIENS...

Il existe deux types de culpabilité: la culpabilité saine et la culpabilité malsaine ou toxique.


Culpabilité saine


Lamia a rendez-vous avec Nadia à 13h30 pour déjeuner. Ne disposant pas de beaucoup de temps, Nadia insiste sur la ponctualité du rendez vous.  À 13h45, Lamia n’était toujours pas arrivée au restaurant où les deux amies avaient rendez-vous. Impatiente, déçue, fâchée, Nadia quitte le restaurant et retourne au bureau sans déjeuner. Lorsque Lamia l’appelle enfin, lui racontant la mésaventure du jour, Nadia s’emporte agressivement avec son amie et lui raccroche au nez. Quelques minutes plus tard, elle reçoit un texto de Lamia...elle est triste, atterrée, blessée...elle ne comprend pas la réaction de Nadia, du coup une vague de remords envahit cette dernière : elle se sent coupable, au fond son amie ne méritait pas tout ce qu’elle lui a dit.


Vous reconnaissez vous dans uns de ces personnages ?


La culpabilité saine repose sur le fait que l’individu a fait un geste qui de un était en désaccord avec son « code de valeurs » et de deux était délibéré...Nadia avait le choix de réagir ainsi ou d’éviter de déverser inutilement ses états affectifs du moment sur son amie. Lorsque l’on contrevient à ses principes, à son « code de valeurs personnel », cela crée un déséquilibre en nous.


La culpabilité saine a son utilité, sa fonction, car elle rappelle une personne à ses principes. De plus, elle favorise la réconciliation ainsi que le pardon car en général, ce qui calme une culpabilité saine, c’est de s’excuser avec sincérité. De plus la culpabilité saine est passagère. La culpabilité ayant fait son travail, puis les gestes nécessaires ayant été faits pour rétablir son équilibre intérieur, on peut reprendre le cours de notre vie normalement.

Culpabilité malsaine


Hind vit dans l’insécurité, dans le manque de confiance en elle-même depuis l’enfance. Ayant subi les colères d’un père dur, exigeant qui « lui mettait toujours tout sur le dos »...trop souvent à tort...elle a développé un sentiment de culpabilité malsaine permanent. Aujourd’hui adulte, Hind se rend responsable de toutes les situations fâcheuse, de tous les  problèmes au bureau, de tous les conflits à la maison… même lorsqu’elle n’a aucune responsabilité dans la situation !!!Vous reconnaissez vous dans ce personnage ?


Une culpabilité malsaine entraîne chez un individu de se sentir « toujours coupable de tout et de rien ». Elle repose sur des raisons, des motifs qui, au fond, n’en sont pas. Cette culpabilité toxique est en fait une création de notre propre imaginaire. C’est donc lorsqu’on est prisonniers de sa culpabilité...lorsqu’elle n’est plus une sonnette d'alarme comme avec la culpabilité saine, mais un état affectif permanent, que l’on peut parler de culpabilité malsaine. La personne s’estime fautive à tort, elle vit des culpabilités surdimensionnées par rapport aux situations vécues, même lors d’une non-implication dans l’événement. Le sentiment ressenti est totalement injustifié. Il peut même se transformer en mal de vivre. On peut en arriver à se convaincre qu l'on ne mérite pas de vivre, d'exister car l'on se sent en permanence fautifs. Les symptômes d'une culpabilité malsaine sont la peur, le sentiment de solitude, la dépression. Cette forme de culpabilité est lourde à porter, elle est dévastatrice et peut devenir toxique. Sous la torture d’un sentiment de culpabilité permanent, l’individu peut s’écrouler, sombrer dans le désespoir et il est certain que la souffrance morale extrême est toxique pour tous.


Le sentiment de culpabilité malsaine entraîne habituellement un manque d’initiative. Car on l’associe à l’échec, elle s’associe fréquemment à la peur d’échouer. Elle amène la passivité, l’impuissance...on peut même devenir fataliste...


La culpabilité malsaine sert à masquer, à cacher ses désirs réels, à déguiser son refus de prendre sur soi ses propres sentiments ou choix. La culpabilité cache autre chose: on refuse d’assumer ses décisions, désirs et actions. Encore ici, il peut y avoir passivité, inaction sous prétexte de ressentir de la culpabilité.

Se libérer de la culpabilité malsaine


Il faut d’abord avoir conscience de son problème relié à la gestion des émotions et sentiments, reconnaître que le sentiment de culpabilité malsaine occupe trop de place dans sa vie. Ensuite, on doit l’accepter...c’est le plus grand cadeau qu’on puisse se faire.


Identifier la source de sa culpabilité toxique peut favoriser une libération plus rapide. Parents injustes, éducation sévère, perfectionnisme, traumatisme... 
Puis, il faut se défaire de la croyance limitante ou de la programmation qui est à l’origine du sentiment de culpabilité malsaine, il faut changer cette croyance. Autrement dit, on doit se libérer de ses chaînes intérieures.

 

Et l’hypnose dans tout ça?


L’hypnothérapie s’avère là un moyen efficace de se libérer de la culpabilité malsaine. En amenant l'individu à modifier ses croyances limitantes et programmations erronées, en passant par la voie rapide qu’est le subconscient, on s’attaque évidemment à la source du problème et on va réactiver toutes les ressources nécessaires pour qu'il se remette sur le chemin de l’épanouissement personnel.

 

l'hypnose comme thérapie

contact